– off –

Depuis le mois de septembre, le moral n’était pas au top : Avec le départ de Sandra, le changement de colloques, les difficultés sur le chantier, je me suis posée 100 questions. Mais le hasard faisant bien les choses, c’est la période à laquelle mon père est venu passer un mois avec moi, à Managua.
Il a trouvé sa fille en perte de motivation.
Il s’est extrêmement bien occupé de moi, ce mois est passé super vite : j’ai mis mes émotions un peu en -off- niveau travail, et ai décidé de passer un mois a simplement profiter de lui.

img_7905
On a voyagé tous les weekends : Une fois a Granada, avec ses isletas et le volcan Mombacho ; une autre fois a San Juan del Sur et les magnifiques plages de l’océan Pacifique ; et le dernier weekend, dans le département de Matagalpa avec sa verdure a perte de vue.
Ce dernier weekend a Matagalpa a été assez fort en émotion pour moi, car c’est la ville où mon pote Diego a passé sa mission, j’avais l’impression d’aller sur ses traces.

La première semaine, mon père a vécu au rythme de mes trajets entre Léon et Managua, puis les 3 autres semaines a vécu … en coloc avec nous  🙂

dsc_2441

Ce mois a aussi été celui de mon anniversaire, où j’ai été super bien entourée : On s’est fait la réflexion ce soir-là avec Brian, qu’en seulement 6 mois, j’avais rencontré des personnes géniales, mais surtout que toutes étaient des bonnes personnes, avec qui je me sens bien.

En parlant de se sentir bien, j’ai aussi commencé mes activités avec UNICEF-UCA ;
et c’est … fabuleux. On a organisé une collecte de livres d’enfants, puis des ateliers de lecture pour les enfants d’une école de Nindiri : Je ferai un article spécialement pour ça, plus tard car ca me touche particulièrement.

Mon père est reparti fin octobre : Je suis reboostée, re-pleine de volonté et avec le recul nécessaire pour ne pas me laisser envahir par mes émotions qui peuvent être générées par un pays comme le Nicaragua… Un pays si beau, mais tellement pauvre ; pleins de contradictions et  d’espoir; où les rêveurs ont les mains liées, et où le mot « demain » est une interrogation.

Depuis ma vie de coopérante a repris son cours, toujours avec de chouettes collègues, qui découvrent les « quiches lorraines » ou qui m’invitent à passer le weekend chez eux; avec de nouveaux colloques et des amitiés qui se confirment chaque jour un peu plus.
Alors… Je vais écouter Kenneth et …« tranquilla Mélanie ».

img_8456
#Imissmyjacko

One Comment

Add yours →

  1. Bravo Melanie!!!!!! tu es une super nana ,depuis l Afrique du sud je t ademir !!pleins de bises et de courage pour la suiste de tes aventures
    et un papa au top!!!
    bises av un S GEANT…………
    Pascal

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :